• Accueil
  • > Archives pour novembre 2007

11 novembre, 2007

Sniper de NADOR

Classé dans : CORRUPTION A TARGUIST — Libre @ 1:54

Je vous invite à regarder ce clip animé par les forces de l’ordre à la forontière Melilia-Nador. Ces gens là sont censés  protèger le peuple marocain de toute intrustion et de toute menaces venant de l’extérieur…

A VOUS DE JUGER

 

Image de prévisualisation YouTube

5 novembre, 2007

Au Maroc tout va Bien

Classé dans : Le vrai visage du Maroc — Libre @ 20:14

Voir cette video pour mieux connaitre le vrai visage de notre Maroc  que nous aimons tous ….

Image de prévisualisation YouTube

Interview exclusive : Le “Commando de Targuist”

Interview exclusive : Le “Commando de Targuist”

“Nous craignons pour notre sécurité…”

Des membres du commando ont accepté (sous anonymat) de répondre à nos questions

Depuis le début, vous affirmez que le Sniper de Targuist est une seule et unique personne. Aujourd’hui, vous révélez que vous êtes tout un groupe. Pourquoi un tel revirement ?

Qui a dit que le Sniper de Targuist n’était qu’une seule personne ? En tout cas, à notre niveau, nous ne l’avons jamais affirmé. Ce sont les gens et les médias qui se sont mis à spéculer à ce sujet.

L’état-major de la Gendarmerie a publiquement lancé un appel à témoin en début de semaine. Comptez-vous y répondre favorablement ?

D’abord, ce communiqué nous paraît très étrange. La Gendarmerie y affirme nous avoir identifiés. Si c’est vraiment le cas, ils n’ont qu’à nous convoquer de manière officielle. Et quand bien même ce serait vrai, nous nierons que nous sommes à l’origine de tout cela.

Pourquoi donc ?

Nous ne cherchons pas à devenir des stars. Nous préférons œuvrer dans l’anonymat. Nous avons vu que, par le passé, toutes les personnes qui s’en sont prises publiquement au Makhzen ont fini par le payer cher.

Pourtant, votre message serait beaucoup plus fort si vous divulguiez vos identités…

Oui, nous le pensons aussi. Mais qui nous garantit qu’il n’y aura pas de représailles ? Nous craignons pour notre sécurité et pour celle de nos familles. Il ne faut pas oublier qu’on s’attaque à l’une des institutions les plus puissantes de ce pays, la Gendarmerie royale.

Pensez-vous que vos actions ont eu un impact quelconque sur le quotidien des Targuistis ?

Avant, les gendarmes se comportaient en véritables caïds dans la région. Ils nous traitaient comme des moins que rien. Ils avaient pratiquement un droit de vie et de mort sur les habitants de Targuist. Aujourd’hui, ils ont presque honte de se montrer dans la rue. Depuis que nous avons posté la première vidéo, ils ont commencé à témoigner plus de respect aux citoyens. On peut dire que grâce à ces vidéos, les habitants de Targuist ont retrouvé un semblant de dignité. C’est déjà ça de gagné.

Il semble que vous avez fait des émules sur le Net…

Tant mieux. Si le Makhzen traite les habitants des autres villes comme il nous traitait auparavant, nous les encourageons à ne pas se laisser faire et à réagir comme nous l’avons fait.

Vous avez envoyé des corrupteurs en prison. Ce sont des dommages collatéraux ?

Nous pensons que ces gens ne doivent pas nécessairement être traduits en justice, parce qu’ils n’avaient pas toujours le choix. En revanche, nous estimons qu’ils ont également leur part de responsabilité. Ils ne respectaient pas la loi en transportant plus de personnes qu’il ne leur est permis ou en se livrant à toutes sortes de trafics. Devant le juge, ils ont même nié avoir donné de l’argent aux gendarmes. Ils ont affirmé qu’ils ne faisaient que les… saluer. C’est ridicule ! Il suffit de visionner les vidéos pour s’en rendre compte.

Vous avez d’autres enregistrements en réserve ?

La vie est encore longue. Et nous avons encore de la matière première. D’ailleurs, cette semaine, nous comptions diffuser notre cinquième vidéo, mais nous attendrons, comme d’habitude, le bon timing.

Snipermania : Les justiciers du Web

“Nous sommes bien sûr fiers d’avoir initié un mouvement qui a largement dépassé les frontières de notre ville”, nous avoue, en bombant le torse, un des membres du commando de Targuist. En effet, les prouesses de ces justiciers par caméra interposée ont fait des émules un peu partout dans le pays. Et la Gendarmerie royale n’est plus l’unique cible des films diffusés sur le Web. À la mi-septembre, un enregistrement de sept minutes, posté sur Youtube.com et signé par un certain “Sniper de Nador”, montre cette fois-ci des douaniers en flagrant délit de corruption sur la frontière entre Nador et Melilia. “Malheureusement, à ce jour, les douaniers en question n’ont toujours pas été inquiétés, explique le militant associatif nadori, Chakib El Khyari. Mais les gens sont très contents que leur ville ait été contaminée par ce nouveau phénomène. D’ailleurs on ne parle que de cela, et on attend avec impatience une seconde vidéo”. Cette “Snipermania” ne semble pas non plus épargner le corps de la police. Actuellement, une vidéo de deux minutes, mettant en évidence deux agents de la circulation la main dans le sac au beau milieu d’un carrefour, fait fureur sur la Toile.

Les Forces auxiliaires sont également dans la ligne de mire des snipers du Web. La semaine dernière, un film montrant des « mroud » molestant et rackettant des marchands ambulants à Casablanca a fait son apparition sur des sites de partage vidéo. Des actes de dénonciation largement saluées par Transparency Maroc. “C’est une évolution très positive, souligne son président Azeddine Akesbi. C’est une bonne chose que des citoyens prennent aujourd’hui ce genre d’initiatives. Il y a encore une dizaine d’années, la lutte contre la corruption était un sujet tabou”.

Ce que certains appellent déjà du journalisme citoyen a eu un effet incontestable sur nos agents d’autorité. “Maintenant, tout le monde a peur de se faire filmer en flagrant délit. Les représentants de l’ordre y réfléchissent à deux fois avant de se faire graisser la patte”, nous apprend un agent de la circulation, avant d’ajouter : “À ce jour, seuls les petits agents ont été ciblés. À quand le tour des gros bonnets ?”. Oui, à qui le tour ?

Targuist city : Sur la route du kif

En rifain, Targuist signifie homme debout, ou encore bâton. Un nom tout trouvé : au début du siècle dernier, la ville était le deuxième bureau (après Ajdir) de l’armée de résistance de Abdelkrim Khattabi. En 1957, au lendemain de l’indépendance, le sultan Mohammed V prononça un discours à Targuist. Il faudra attendre cinquante ans pour qu’ait lieu une deuxième visite royale. Entre-temps, la fabrique de briques, principal pourvoyeur d’emplois à Targuist, a mis la clé sous la porte, tandis que le cèdre, autre ressource pour les habitants, ne poussait plus sur les montagnes dégarnies. La ville s’enfonce dans la pauvreté.

Elle trouvera son salut dans une agriculture particulière. Située sur la route du kif, dans la région de Taza-Al Hoceïma-Taounate, Targuist imite sa voisine Kétama au milieu des années 80 et se lance dans la culture du kif. Courant juillet 2007, Mohammed VI effectue une visite dans la ville et y inaugure quelques projets sociaux, notamment un centre social pour les femmes et un espace éducatif et de logement. Des projets qui, pour l’instant, n’existent que sur le papier et autour de la pierre inaugurale, le fameux “hajar assassi”… Pour la petite histoire, le roi, qui se déplace rarement en hélicoptère, a utilisé ce moyen de transport pour se rendre à Targuist. L’état lamentable de la route reliant Al Hoceïma à Targuist a dû dissuader son service de sécurité, qui a opté pour la voie des airs. Ce jour-là, le commando de Targuist n’a pas sorti son caméscope. Et pour cause. “Il n’y avait rien à filmer : tout était beau, tout était parfait”, lance l’un des snipers.

TelQuel

3 novembre, 2007

REPRESSION A SEFROU

Classé dans : CORRUPTION A TARGUIST,Liens,NOUVELLES DE TARGUIST — Libre @ 21:51

REPRESSION A SEFROU 

Lors d’une manifestation contre la hausse des prix à Sefrou, des heurts violents se sont produits dimanche dans la ville de Sefrou (centre) entre des policiers et des manifestants qui protestaient contre la hausse des prix des produits alimentaires et les inégalités qui régnent dans ce pays, faisant une cinquantaine de blessés, et plusieurs arrestations gartuites.
Les violences ont éclaté à Sefrou après un rassemblement de protestation organisé par l’Association marocaine des droits humains (AMDH) pour dénoncer la « hausse des prix » de produits alimentaires, selon la même source.

Des témoins contactés par l’AFP ont confirmé ces violences, ajoutant qu’une agence bancaire, des magasins et une circonscription administrative ont été saccagés par des protestataires, qui ont usé notamment de jet de pierres contre les forces de l’ordre.

Lors de la manifestation, des heurts ont éclaté avec la police qui a procédé à l’interpellation d’environ 30 personnes, a-t-on indiqué de mêmes sources.

Selon l’AMDH dont la section locale a appelé à la manifestation, la « police a interpellé 28 personnes dont deux membres de l’AMDH ».

Voir la vidéo de la répression

 Image de prévisualisation YouTube

Image de prévisualisation YouTube

Bella et le syndrôme " BALBOA" |
Jeunes dans la ville |
Pensée..!? |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Gabon, Environnement, Touri...
| Site des Jeunes Tassilunois
| Droit Administratif des Bie...